La pivoine a faim mais pas soif

0
129

La sortie de l’hiver est le moment choisi pour fournir un peu de matières organiques aux pivoines. Ce sera soit un compost maison, soit un fumier bien mûr qu’on enfouit en terre par petits griffages légers et répétés. En effet, il faut être particulièrement attentifs pour ne pas blesser les racines superficielles et les jeunes bourgeons émergeants des pivoines herbacées. On peut aussi apporter le compost en hiver et le laisser reposer au sol car il pénétrera lentement la terre. Cependant vous devrez finir le travail en mars en griffant avec précaution. Cet amendement organique, une fois par an, est suffisant et vous dispensera de tout engrais chimique. Vous pouvez aussi donner un coup de pouce aux pivoines par le biais d’un purin de consoude riche en azote (plus propice au botrytis). Mais attention : si à l’annonce du printemps nos pivoines ont faim, elles n’ont pas soif. N’oubliez jamais que cette plante craint terriblement l’excès d’humidité. Certes après la plantation on assure durant deux ans, du printemps à l’automne, un arrosage hebdomadaire, surtout si le temps est sec. Ensuite, on se contente d’arroser avant et après la floraison et tous les douze jours en cas de sécheresse. Mais en temps normal la plante se débrouille toute seule si la terre est légèrement fraîche et bien drainée. Même en été, si certaines feuilles grillent, n’augmentez pas les arrosages. Vous risqueriez d’étouffer votre pivoine.

 

À notre avis : L’amendement est essentiel en terre lourde ou naturellement pauvre, sur les sujets âgés et si des plantes voisines sont trop proches.