Bouillie bordelaise

0
42

C’est bien connu, la cloque du pêcher, qui sévit aussi sur d’autres arbres à noyau, se combat quand on ne la voit pas. On traite en automne et en sortie d’hiver. Et à chaque fois, il faut pulvériser une bouillie bordelaise. Mais ce produit fongicide, agréé bio, est également efficace pour prévenir d’autres maladies cryptogamiques qui sévissent sur les arbres fruitiers. Il y a les diverses criblures qui frappent principalement les cerisiers, les rouilles qui touchent surtout les groseilliers, les tavelures qui affectent les poiriers mais aussi les pommiers. Or, il est toujours préférable de traiter préventivement car c’est plus efficace et on consomme moins de produit que si la maladie est déclenchée. C’est pour cette raison qu’il faut intervenir en mars, quand les bourgeons sont bien gonflés et s’apprêtent à éclore. Balayez bien toute la ramure de bas en haut pour couvrir au mieux les rameaux et renouvelez l’opération une fois dix à quinze jours plus tard.

En + : la poudre doit être fine. Ecrasez-la bien avant de la verser dans l’eau pour éviter la formation de grumeaux.

PARTAGER SUR
Article précédentLa Pulsatille