Pour beaucoup, l’abutilon est cet arbuste de serre froide ou de véranda qu’on sort dans les massifs des jardins publics l’été. C’est sans compter sur cette espèce originale, plus rustique qu’on le pense et très décorative.

C’est à coup sûr une touche exotique au jardin. Cet abutilon n’est pas comme les autres espèces du même genre. Son style est particulier et surtout ses fleurs sont toujours très appréciées.

Il est rustique malgré ses origines subtropicales
Cette espèce aussi originale est A. megapotamicum, ce qui signifie l’abutilon du grand fleuve. Originaire du Brésil et des régions subtropicales d’Amérique du Sud, le grand fleuve serait sans doute Rio Grande. Quoi qu’il en soit, A. megapotamicum s’est adapté à nos climats. Son feuillage reste persistant jusqu’à -2° à -3°, devient semi-persistant jusqu’à -5°C et disparait si le froid s’intensifie. A partir de -8°C il faut pailler sérieusement au pied. Cela laisse tout de même de la marge, même si cet abutilon est plus adapté aux climats doux. Mais si vous craignez des froids rigoureux, vous pouvez le planter en bac et le rentrer sous serre froide durant quelques semaines.

Il est vigoureux et peut être conduit en grimpant
Les abutilons, notamment cette espèce, sont de croissance assez lente. Il leur faut du temps pour commencer à se développer (deux ou trois ans). Néanmoins, ils sont vigoureux et s’étalent à l’aide de rameaux longs et souples. Planté dans un massif, A. megapotamicum atteindra 1,20 à 1,50 m de haut avec un port retombant. Toutefois, si on le palisse contre un mur au soleil et à l’abri des vents, il peut atteindre 3 m de haut. Les anglais l’appellent « Trailing Abutilon« , ce qui souligne sa belle vigueur.

Des lanternes chinoises très originales
L’atout principal de cette espèce reste sa floraison. Elle intervient le plus souvent en juin et se prolonge jusqu’à la fin de l’été. Dans les Côtes d’Armor, on voit encore des fleurs jusqu’à la fin octobre. C’est à l’aisselle des feuilles qu’elles apparaissent, solitaires, pendantes, tenues par un long pédoncule. Les pétales sont jaune vif, le calice allongé est rouge et les étamines noires. Elles ne sont pas parfumées mais attirent tout de même de nombreux papillons. Au soleil, la floraison est toujours plus soutenue qu’à la mi-ombre, surtout si le sol est assez fertile. Une terre neutre à acide et humifère est idéale mais cet abutilon s’adapte aussi sur un sol un peu calcaire.

Des cultivars panachés
L’espèce type a des feuilles pointues d’un vert franc avec un bord denté. Elles sont légèrement palmées, un peu comme des feuilles d’érables. Il existe des feuilles panachées de crème ou de blanc avec les variétés ‘Variegatum’ et ‘Aureum’. ‘Canary Bird’ a des fleurs d’un jaune très vif. ‘Kentish Bell’ a un feuillage vert foncé intéressant. Les fleurs de ‘Melon Delight’ sont saumon et ‘Grandiflorum’ mérite son nom avec des longues fleurs.

Walter Brousse